Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Cocaïnomanes terroristes

Vendredi 14 Decembre 2018 - Par Finances News

Par David William, Directeur des rédactions


 

Les réseaux criminels veulent visiblement faire du Maroc leur nouvelle route de la cocaïne. C’est ce que laissent croire les multiples saisies opérées par les services de sécurité du pays ces derniers mois. Sans aucun doute, celle opérée le 8 décembre courant par la Brigade de lutte contre le crime organisé relevant du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) est la plus spectaculaire : 1,4 tonne de cocaïne fortement dosée, répartie dans 30 paquets, a été saisie près d’El Jadida. Au total, 7 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette opération pour leurs liens présumés avec un réseau criminel transnational actif dans le trafic international de cocaïne entre le Maroc, l'Amérique latine et l'Europe.

Cette opération d’envergure s’ajoute aux multiples coups de filet à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca où, tous les mois, plusieurs individus sont épinglés. Car, ce même samedi 8 décembre, la brigade de police judiciaire à l’aéroport a arrêté une ressortissante brésilienne de 51 ans en possession de 610 grammes de cocaïne dissimulés dans ses sous-vêtements. En juillet dernier, c’est un ressortissant lituanien de 23 ans qui été pris en flagrant délit de tentative de trafic de 8,53 kg de cocaïne.

Ces arrestations successives sont loin de dissuader les trafiquants, toujours plus imaginatifs pour dissimuler la poudre blanche. Pour autant, le message délivré par les sécuritaires du Royaume est clair : le Maroc n’est pas une passoire, quand bien même l’on se doute que certains trafiquants réussissent parfois à passer entre les mailles du filet.

Le Maroc ne tolérera pas non plus que se disséminent sur son territoire les miasmes du terrorisme. Et c’est un autre front sur lequel la vigilance est accrue. Mardi dernier, le BCIJ a ainsi procédé au démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois individus partisans présumés de «Daech», s'activant dans la ville de Kénitra (www.laquotidienne.fnh.ma). Quelques jours auparavant, soit le 7 décembre, le BCIJ avait fait tomber une autre cellule composée de six individus soupçonnés de préparer des projets terroristes au Maroc. Ces opérations prouvent, et il est utile de le rappeler de temps à autre, que la menace terroriste est bien réelle au Maroc. Elles prouvent, surtout, que les services de sécurité s’activent et font preuve de diligence pour assurer la protection de la collectivité.

Et il faut leur tirer chapeau. Car leur travail évite certainement au Maroc d’avoir à faire face plus tard à … des cocaïnomanes terroristes, un cocktail très explosif. ■

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX