Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Le RNI promet la création de deux millions d’emplois à l’horizon 2025

Lundi 26 Fevrier 2018 - Par Finances News

 

- Le parti se positionne au centre de l’échiquier politique avec comme référence identitaire la sociale démocratie.

 

Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch a décliné samedi à Agadir l'offre politique et le programme de développement prônés par son parti.
Devant une foule de cadres et de militants réunis pour ce 13ème rassemblement régional organisé depuis janvier 2017, Akhannouch a précisé que le RNI a choisi comme référence identitaire la démocratie sociale, une alternative qui se positionne au centre de l’échiquier politique avec pour autres piliers l'égalité, la confiance et la cohésion sociale.
Le programme du parti s’appuie sur 3 axes prioritaires et stratégique : la santé, l’éducation et l’emploi. Ce sont là les pièces maîtresses du nouveau modèle de développement prôné par le parti pour répondre aux attentes des citoyens et inscrire le Maroc dans la dynamique de croissance.

 

Education, emploi, santé


S’agissant de l’éducation, le parti de la Colombe promet de se focaliser sur la lutte contre l’abandon scolaire, la généralisation de l'enseignement préscolaire et la promotion des écoles en milieu rural tout en s'engageant en faveur de l’amélioration des conditions de travail des enseignants et la mise à niveau du système universitaire et de la formation professionnelle en renforçant notamment l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes étudiants.
L’encouragement des médecins de famille, la création de centres de santé de proximité et l’amélioration de la situation du personnel médical figurent en tête des engagements en matière de santé.
En ce qui concerne l’emploi, le RNI a mis la barre très haut : pas moins de 2 millions d’emplois devront être créés à l’horizon 2025 (à compter de 2018 ndlr), soit une moyenne de  250.000 emplois créés annuellement. Sur ces 2 millions d’emplois, 1 million seraient créés dans les services et 700.000 dans l’industrie. Selon des cadres du parti, ces chiffres ne sont pas sorti du chapeau, mais se base sur des études précises, sans pour autant donner plus de détail.

Rappelons qu’en 2017 l’économie marocaine a créé 86.000 postes d’emploi.

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX