Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 02 Mars 2018 - Par Finances News

Depuis Tunis, El Malki appelle à surmonter les obstacles entravant l'édification de l’UMA

 

Le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki a lancé, vendredi un appel depuis Tunis pour une nouvelle dynamique favorable à la relance de l'édification de l'Unions du Maghreb Arabe (UMA).

Il est primordial de relancer cette nouvelle dynamique vu le coût élevé de la non-intégration maghrébine, a-t-il souligné lors d'une entrevue avec le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed.

Dans ce sens, El Malki, qui était accompagné de l'ambassadeur du Maroc à Tunis, Latifa Akharbach, a relevé que cet édifice est devenu indispensable face aux défis internes et externes auxquels les pays de la région sont confrontés.

Il a également mis l'accent sur le rôle des parlements dans le renforcement de la coopération bilatérale, ainsi que sur les opportunités d'investissement offerts par les économies des deux pays.

Après avoir évoqué les grandes et audacieuses réformes initiées par le Maroc dans les domaines constitutionnel, politique et institutionnel, il a relevé les efforts déployés par le Royaume et la Tunisie pour consacrer davantage le principe de transparence, rappelant les législations et mécanismes institutionnels mis en places pour atteindre cet objectif.

Cette rencontre a été de même l'occasion pour évoquer les derniers développements sur la scène régionale et les défis relevés et qui ont trait notamment à l'instauration de la stabilité, a par ailleurs indiqué El Malki dans une déclaration à la presse à l'issue de cette entrevue.

«Cet entretien avec le Premier ministre tunisien a été de même une opportunité pour souligner la qualité des relations bilatérales et discuter des moyens de les renforcer davantage notamment dans les domaines économique, commercial, financier et touristique», a-t-il précisé.

Il a ajouté avoir évoqué avec le responsable tunisien les moyens permettant de surmonter les obstacles entravant l'édification du Grand Maghreb, notant dans ce contexte le rôle actif et positif de la Tunisie sur les plans historique, politique et culturel.

De son côté, le Premier ministre tunisien a rappelé les profondes réformes constitutionnelles et les prochaines échéances électorales en Tunisie, notamment la mise en œuvre du principe d'égalité dans les institutions représentatives et la garantie de la représentativité des femmes et des jeunes.

Chahed a mis aussi l'accent sur le climat de liberté et de pluralisme politique qui caractérise la Tunisie, ainsi que sur le rôle d'une «société civile tunisienne vigilante» en ce qui concerne l'environnement.

Le chef du gouvernement tunisien a également fait savoir que son pays, qui fait face à de nouveaux défis, notamment l'emploi des jeunes, œuvre pour la mise en place d'un nouveau modèle économique générateur d'emplois et instaurant l'équité sociale.

Concernant l'UMA, Chahed a insisté sur la nécessité de trouver des initiatives pour activer cet édifice, soulignant le rôle du secteur privé au Maroc et en Tunisie pour promouvoir la coopération bilatérale.

Le président de la Chambre des représentants avait eu, jeudi, des entretiens avec son homologue tunisien, Mohamed Ennaceur, et le ministre des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui sur l'intégration maghrébine et la coopération bilatérale.

 

MAP

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX