Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Mardi 08 Aout 2017 - Par financenews

La CDG apporte son assistance dans la transformation de l'aéroport international de Dakar

Dans le cadre de la visite royale au Sénégal, en mai 2015, un mémorandum d'entente avait été signé devant le Souverain et le président sénégalais Macky Sall pour charger la Caisse des dépôts et consignations du Sénégal, la Caisse de dépôt et de gestion marocaine (CDG) et l'APIX (Agence pour la promotion des investissements et grands travaux) d'entamer des études de faisabilité de la reconversion de l'actuel aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar en un pôle urbain intégré avec toutes ses composantes immobilières et touristiques". Abdellatif Zaghnoun, patron de la CDG, a fait le déplacement à Dakar pour le suivi du projet. 

 

L'aménagement de l'aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar en un pôle urbain intégré, où sera érigée la cité des Affaires de l'Afrique de l'Ouest, constitue une opportunité pour accompagner le développement stratégique de Dakar et de renforcer sa position en tant que "pôle économique d'avenir", a indiqué, lundi à Dakar, le Directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), Abdellatif Zaghnoun.

"Ce projet d'envergure permettra de réaliser trois objectifs essentiels, à savoir la création de postes d'emploi directs et indirects, d'une valeur économique ajoutée et d'un espace urbain de qualité à même d'améliorer l'offre immobilière dans la capitale sénégalaise", a-t-il dit lors d'une réunion de travail présidée par le président sénégalais Macky Sall et consacrée à la restitution des conclusions des différentes études effectuées concernant ce projet. Selon le directeur général de la CDG, cette rencontre se veut l’occasion de restituer les conclusions des différentes études effectuées concernant aussi bien les études du marché que celles techniques, urbanistiques, architecturales et juridiques.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette réunion, le directeur général de la Caisse des Dépôts et consignations (CDC) du Sénégal, Thierno Seydo Niane, a noté qu'"il va falloir désormais effectuer des études complémentaires pour pouvoir arrêter un schéma définitif du projet". "La partie marocaine est là pour nous appuyer techniquement car le Maroc dispose d'une expérience similaire, avec la délocalisation de l’aérodrome Casa-Anfa, pour pouvoir aller vite dans cette réflexion. L'idée est d'entamer les prochaines étapes pour pouvoir revenir d'ici cinq ou six mois avec un projet totalement structuré, achevé et prêt à l'emploi", a-t-il noté.

La cité des Affaires de l'Afrique de l'Ouest, d'une superficie de 597 hectares, comprend dans son plan conceptuel un parc central, la vallée de la cité des affaires, la ville résidentielle, les quartiers résidentiels et des campus. L'aéroport Léopold Sédar Senghor sera remplacé par celui de Blaise Diagne à Diass (sud-est de Dakar). Cette rencontre s'est déroulée en présence, notamment, de l'ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada, du premier ministre sénégalais, Mohammad Boun Abdallah Dionne, du ministre de l'économie et des finances du Sénégal, Amadou Bâ et de membres du gouvernement sénégalais. 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX