Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 14 Decembre 2017 - Par financenews

IT : Sofrecom inaugure son deuxième centre de services au Maroc

 

 

Filiale d’Orange, Sofrecom inaugure son deuxième centre de services à Casablanca et s’engage à recruter 400 ingénieurs d’ici 2020. Moulay Hafid Elalamy appelle les dirigeants à relever la barre des recrutements.

 

 

 

Sofrecom a récemment inauguré son 2e centre de services au Maroc, à Casablanca, pour des activités à forte valeur ajoutée dans le domaine du digital et de l’IT, lors d’une cérémonie en présence du top management du groupe ainsi que de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

Il y a un an, Sofrecom, société internationale de conseil et d’ingénierie spécialisée dans les télécoms et les nouvelles technologies de l’information et filiale d’Orange, a annoncé la réalisation de ce projet, qui a permis la création de 180 nouveaux emplois hautement qualifiés, dont 89% d’ingénieurs télécoms et IT et 40% de femmes ingénieurs.

«Ce centre est le fruit de la feuille de route que nous avons signée il y a un an sous l’égide de SM le Roi dans une zone favorisée pour pouvoir faire ces développements informatiques. Nous nous étions engagés à recruter plusieurs centaines d’emplois à l’horizon 2020. Aujourd’hui, c’est un objectif tenu, puisque nous avons recruté d'ores et déjà 170 postes d’ingénieurs», a déclaré à Finances News Hebdo Marc Rennard, président de Sofrecom et Directeur général adjoint d’Orange, en charge de l’expérience client et du mobile Banking.

D’ici 3 ans, la filiale d’Orange s’est engagée à recruter 400 ingénieurs et contribuer ainsi à la transformation digitale du Maroc.

Lors de l’inauguration, Moulay Hafid Elalamy a toutefois appelé les dirigeants à pousser la barre en développant davantage d’emploi.

«Recruter plus d’ingénieurs marocains est envisageable mais il va falloir que les conditions soient réunies pour pouvoir croître. Nous avons besoin du soutien de l’Etat. Nous ne demandons pas de subventions mais de pouvoir participer à des appels d’offres et accéder au marché de l’Etat notamment dans le e-gouvernement. Le rythme de notre déploiement dépendra aussi de la capacité de l’Etat à nous aider pour amorcer la pompe et aller plus vite», a tenu à nous préciser Marc Rennard.

En effet, face au processus de transformation digitale dans lequel s’est inscrit le Maroc et par la même occasion les entreprises publiques et privées, la demande pour les services NTIC est grandissante. Conscient des enjeux de la transformation numérique dans le développement économique du pays, le gouvernement a mis en place la stratégie nationale du «Plan Maroc Numéric 2020». Une stratégie à laquelle participe Sofrecom grâce aux compétences marocaines.

«Les compétences hautement qualifiées de nos ingénieurs et développeurs recrutés dans les universités et écoles marocaines contribuent activement aux projets d’Orange ainsi qu’au développement économique du Maroc», a précisé le numéro 3 d’Orange groupe.

Avec ce nouveau centre, Sofrecom réaffirme ses ambitions au Maroc pour accompagner les projets de transformation digitale de ses clients au Maroc, en France ainsi que sur le continent africain. ■

 


Déjà 30 projets réalisés

Orange, qui a fait de l’Afrique et du Moyen-Orient une priorité de son Plan stratégique «Essentiels2020», a confié à Sofrecom la création d’un second centre de services à Casablanca pour des activités à forte valeur ajoutée dans le domaine du digital et de l’IT pour ses différentes entités et filiales en France et sur la région MENA. Le centre de services de Sofrecom met en œuvre des méthodes agiles de développement des projets IT et digitaux. En un an, les ingénieurs et développeurs de Sofrecom services Maroc interviennent sur plus de 30 projets du groupe Orange et contribuent à plusieurs programmes stratégiques du groupe.

 

 

L.B

 

 

 

 

 

Digital
Partage RéSEAUX SOCIAUX