Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Mercredi 09 Mai 2018 - Par Finances News

Fibre optique : Furukawa Electric inaugure à Tanger sa 1ère usine en Afrique

 

- Un investissement de 200 millions de dirhams

- L’usine va répondre à une demande grandissante de connectivité à haut débit

 

Furukawa Electric s’implante à Tanger Automotive City (TAC) à travers sa filiale Optical Fiber Solutions (OFS).

L’inauguration de cette première usine du groupe en Afrique et au Moyen-Orient a eu lieu en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie numérique, Takahide Kimura, directeur et vice-président exécutif de Furukawa Electric et DG de la division des Solutions de communication, Dr. Timothy F. Murray, senior vice-président de Furukawa Electric et PDG de OFS, ainsi que du Dr. Peter C. Schultz, directeur et conseiller principal à OFS, et co-inventeur de la fibre optique pour les télécommunications.

«L’ouverture de cette usine répond au besoin de satisfaire la forte demande en câbles à fibre optique et s’inscrit dans la stratégie de développement du groupe qui vise à augmenter de 20% sa capacité globale de production en 2018. Furukawa Electric ambitionne ainsi d’être le premier fournisseur mondial de solutions à base de fibre optique», souligne le Groupe.

La création de cette nouvelle unité, qui s’étale sur 31.000 m2, a nécessité un investissement de 200 millions de dirhams et permettra la création de 200 emplois qualifiés. Afin de favoriser le transfert de compétences et le partage d’expertise, les employés ont été formés aux États-Unis, en Amérique latine et en Allemagne.

«Furukawa lance à Tanger une activité pionnière dans le continent. C’est le témoignage, une fois de plus, de l’intérêt et de la confiance que porte un leader mondial à la destination Maroc», a déclaré, à ce titre, Elalamy.

«L’usine va répondre à une demande grandissante de connectivité à haut débit tant au niveau national qu’à l’échelle du continent et participera à un développement accéléré des technologies et services numériques en Afrique», ajoute-t-il.

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX