Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Lundi 23 Juillet 2018 - Par Finances News

Bras de fer RAM-AMPL : Les pilotes assènent leurs quatre vérités

 

Le conflit qui oppose la Direction générale de la compagnie Royal Air Maroc (RAM) vient de prendre un nouveau tournant avec la sortie médiatique de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL).

Devant un parterre de journalistes, Amine Mkinsi, président de l’AMPL, n’a éludé aucune question chaude. Ce qui a permis de clarifier la situation actuelle, dans un contexte de haute saison aérienne.

«Les pilotes n’ont jamais été en grève, les causes profondes des retards et des annulations actuelles sont à chercher ailleurs», confie-t-il.

Et d’ajouter : «C’est un mensonge de dire que nous sommes en grève». En clair, du côté des pilotes, l’on estime que l’impasse est d’une certaine façon tributaire de l’application du protocole d’accord, notamment sur le respect des journées off.

Ils déplorent ainsi la dégradation des conditions de travail due, entre autres, au sous-effectif, fâcheuse conséquence de la fermeture de l’Ecole nationale des pilotes de ligne et de l’incapacité de la RAM à attirer et garder les pilotes étrangers, malgré des offres généreuses.

Au rang des revendications de l’AMPL, il y a lieu aussi la prise en charge tripartite des frais de scolarité (1,4 MDH), l’amélioration des conditions de travail, la revalorisation salariale ainsi que la prise en compte des doléances ayant trait à RAM Express, une filiale de la compagnie nationale.

 

M. D.

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX