Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

20 ans !

Jeudi 20 Decembre 2018 - Par Finances News

Par Fatima Ouriaghli, Directrice de publication de Finances News Hebdo


 

C’est un numéro assez coloré que vous tenez entre les mains. Ce n’est pas habituel. Ce sont néanmoins les circonstances qui l’exigent. Finances News Hebdo souffle en effet ses 20 bougies.

Deux décennies de persévérance, d’abnégation et de travail. Mais surtout deux décennies durant lesquelles nous avons essayé, en toute humilité, d’être dans l’analyse factuelle afin de toujours donner la bonne information à nos lecteurs, armés des sacro-saints principes qui gouvernent notre métier : l’éthique et la déontologie.

Et c’est cette ligne directrice que nous continuerons à maintenir. Car c’est le socle sur lequel s’est bâti Finances News Hebdo.

Ce 20ème anniversaire, sur lequel nous sommes largement revenus dans notre Hors-série (disponible dans les kiosques début de semaine prochaine), a cependant une tonalité particulière. Il coïncide en effet presque avec l’avènement au Trône de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. C’est dire que nous avons accompagné le nouveau règne, du jour où le Souverain a été couronné Roi du Maroc à cette année 2018. Nous avons donc assisté, relayé et commenté les grandes transformations économiques, politiques, sociales et culturelles qu’a connues le Royaume au cours de ces 20 dernières années, sous la conduite du Roi. Rien que deux exemples édifiants : qui aurait pu imaginer qu’un jour le Maroc se doterait d’une ligne à grande vitesse ? Et que dire donc du Port Tanger, première infrastructure portuaire en Afrique ?

Finances News Hebdo a aussi assisté aux profondes mutations dans le secteur de la presse. La naissance de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) en est une. Comme l’est celle toute récente du Conseil national de la presse (CNP). Mais l’évolution qui aura le plus marqué le secteur, est l’arrivée du numérique, qui a profondément chamboulé la pratique du journalisme. Mais nous avons su avoir une réaction à la hauteur de cette révolution technologique qui a imposé une profonde redéfinition des modèles économiques des entreprises de presse.

Nous étions là hier. Nous sommes là aujourd’hui. Et nous espérons être là demain pour participer, à notre échelle et modestement, à l’édification du Maroc dont nous rêvons tous : un pays stable, moderne et ouvert et dont la richesse profitera à l’ensemble des citoyens.

Bonne année à tous ! ■

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX