Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Un «no-deal Brexit» pourrait pénaliser le Maroc selon la Banque mondiale

Jeudi 10 Janvier 2019 - Par Finances News

 

Le sort du Brexit inquiète. La date fatidique de mars 2019 approche, sans qu'un accord entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne ait réussi a faire l’unanimité.

Or, selon Franziska Ohnsorge, directrice du groupe «perspectives de développement» à la Banque mondiale, un «no-deal Brexit» pourrait avoir des conséquences nuisibles, non seulement sur les économies britanniques et européennes, mais aussi sur les économies dépendantes de la zone euro. Il s’agit principalement des économies d’Afrique du Nord et d’Europe de l’Est.

Franziska Ohnsorge, cité par la presse anglaise, a estimé qu’un Brexit sans accord est un risque pour le Royaume-Uni, pour l’Europe et pour toute région qui commerce beaucoup avec eux. «Cela signifie que des pays d'Europe orientale comme la Moldavie et aussi loin que la Géorgie et ceux d'Afrique du Nord seront touchés». La Turquie, l'Egypte et le Maroc, en particulier, souffriraient d’une telle éventualité.

L'avertissement est venu alors que la Banque mondiale prévoit un ralentissement de la croissance économique mondiale en 2019 et 2020, principalement en raison du ralentissement de la croissance dans le monde développé. La BM a indiqué que la croissance moyenne mondiale reculerait à 2,9% cette année et à 2,8% en 2020, après avoir progressé à 3% en 2018.

Par ailleurs, dans sa dernière prévision, la Banque mondiale a exhorté le président américain Donald Trump et le dirigeant chinois Xi Jinping à résoudre leurs différends commerciaux, au risque de provoquer un krach économique équivalent à la crise financière de 2008.

 

Economie
Partage RéSEAUX SOCIAUX