Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 11 Mai 2017 - Par financenews

Mix énergétique : Le Maroc osera-t-il le nucléaire ?

 

«La stratégie énergétique nationale du Maroc considère l'énergie nucléaire comme une alternative à long terme pour répondre aux besoins futurs du pays, mais aucune décision n'a été prise jusqu'ici», c’est ce qu’a déclaré a l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Khalid El Mediouri, Centre National de l'Energie des Sciences et des Techniques Nucléaires (Cnesten).

«À cet effet, nous avons entrepris une évaluation globale  parallèlement à l'infrastructure requise pour un projet d'énergie nucléaire conforme aux normes internationales», a-t-il ajouté.

Avec sa consommation d'électricité qui devrait augmenter considérablement dans les années à venir et avec une forte dépendance à l'égard des sources d'énergie importées, le Maroc évalue si l'énergie nucléaire pourrait être une option pour son mélange énergétique 2030, souligne l’AIEA.

L’AIEA rappelle que près de 30 pays à travers le monde envisagent ou s'engagent activement dans un programme nucléaire. L’Agence aide ces pays à développer leurs connaissances en planification, en analyse et en expertise nucléaire. Au cours des deux dernières années en Afrique, l'AIEA a mené quatre missions d'examen intégré de l'infrastructure nucléaire au Ghana, au Kenya, au Maroc et au Nigéria. En octobre 2015, le Maroc a accueilli l’une de ces missions et a élaboré un plan d'action pour répondre aux recommandations et suggestions de la mission.

L’idée de lancer un programme nucléaire au Maroc ne date pas d’aujourd’hui. Mais les contacts et les échanges avec l’AIEA se multiplient ces dernières années. En mars 2016, l’Agence internationale avait indiqué que le Maroc «remplissait tous les critères pour s'engager dans le thermonucléaire». 

 

 

Energie
Partage RéSEAUX SOCIAUX