Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Lundi 09 Juillet 2018 - Par Finances News

Le Maroc veut renforcer son partenariat stratégique avec l'OCDE

 

Le Maroc est déterminé à renforcer son partenariat stratégique avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et à le hisser à des horizons plus larges, a affirmé, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, considérant ce partenariat comme une plateforme commune pour échanger les meilleures pratiques, les normes et évaluations réciproques des politiques publiques.

Le gouvernement accorde un intérêt particulier au partenariat stratégique mis en place avec l’OCDE, dont le programme-pays vise à créer un rapprochement qualitatif des pratiques du Royaume en matière d'élaboration, de mise en œuvre et d'évaluation des politiques économiques et sociales avec les bonnes pratiques et normes internationales, a souligné El Othmani qui s'exprimait lors de la quatrième réunion de la commission de coordination conjointe du programme-pays Maroc-OCDE, consacrée à la présentation du bilan de réalisation des différentes composantes du programme conclu par les deux parties en juin 2015.

Le Chef du gouvernement a, à cette occasion, salué l’approche participative adoptée durant toutes les étapes de préparation et de mise en œuvre du programme de coopération, notant que ce programme comprend la mise en place de 16 projets stratégiques en lien avec les politiques économiques et sociales, l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des politiques publiques, l’adoption par le Maroc de 9 recommandations juridiques de l’OCDE et sa participation à 9 comités au sein de cette organisation.

La relation étroite entre le Maroc et l’OCDE s’est traduite par l’adhésion du Royaume à une série de recommandations émises par l’organisation, concernant des domaines vitaux tels que l’investissement, la gouvernance numérique, les impôts, la transparence et le développement des PME, a-t-il ajouté. 

Le programme a permis d'identifier les réalisations et les réussites du Maroc et les insuffisances auxquelles il faut remédier au niveau d'un ensemble de politiques et de programmes, notamment ceux de l'éducation, de la gouvernance et des politiques territoriales, ainsi que d'évaluation et de renforcement des capacités des départements gouvernementaux en matière de gestion et de coordination des politiques publiques, d'après El Othmani.

Ce programme a été couronné par plusieurs recommandations que les départements ministériels concernés doivent intégrer dans leurs plan d'actions et mettre en œuvre de manière à enrichir le contenu et la gouvernance des politiques publiques et à ancrer une culture de suivi et d'évaluation, a-t-il poursuivi.

Il a, par ailleurs, mentionné la demande du Maroc d'adhérer aux recommandations ayant trait aux moyens juridiques inclus dans le programme et relatifs à la gouvernance publique, au développement régional, à la technologie, à l'innovation et à l'emploi.

Quant aux critères du choix des programmes, le Chef du gouvernement a expliqué qu'ils ont été sélectionnés suite à une longue concertation et coordination entre les équipes de travail marocaines et leurs homologues au sein de l'OCDE.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX