Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Lundi 09 Octobre 2017 - Par financenews

L’économie nationale s’améliorerait de 3,9% au 4e trimestre 2017 (HCP)

 

La croissance économique nationale devrait s'améliorer au quatrième trimestre 2017 pour se situer à 3,9% au lieu de 1% par rapport à une année auparavant, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

«La croissance des activités non-agricoles se poursuivrait au rythme de +2,7% au 4e trimestre. Avec une hausse de 13,5% de la valeur ajoutée agricole, l'économie nationale s'améliorerait de 3,9%, au lieu de 1% une année plus tôt», souligne le HCP qui vient de publier une note de conjoncture sur la situation économique nationale au titre du mois d’octobre 2017.

Par ailleurs, la valeur ajoutée industrielle réaliserait un accroissement de 1,7% au quatrième trimestre 2017, en variation annuelle, relève le HCP, notant que les activités minières afficheraient une hausse de 15,1%, portée par le raffermissement de la production des minerais non métalliques.

Pour sa part, la valeur ajoutée électrique croîtrait de 3,4%, grâce à la poursuite du redressement des activités des centrales thermiques à base de carburants, souligne le HCP.

Quant au secteur tertiaire, sa valeur ajoutée croîtrait de 2,9%, contribuant pour environ 1,4 point à la croissance globale du PIB, selon le HCP.

Estimant que le commerce mondial continuerait d'être «bien orienté», soutenu par la vigueur des importations des pays émergents, le HCP souligne que la demande mondiale adressée au Maroc devrait progresser à un rythme proche de 5,2%, au quatrième trimestre.

 

Au 3e trimestre, l'économie nationale aurait réalisé une croissance de 3,8%, au lieu de +1,3% une année auparavant, tirée notamment par l’amélioration de 14,7% de la valeur ajoutée agricole, au lieu d’une baisse de 13,6% au cours de la même période de 2016, relève encore la note qui fait également état de la situation des principaux indicateurs économiques estimés pour le troisième trimestre.

Selon le HCP, la hausse plus conséquente des exportations par rapport aux importations aurait permis un allègement du déficit commercial de 6,4%, en variation annuelle, au troisième trimestre 2017, et une amélioration du taux de couverture de 4,3 points, pour se situer à 53,9%.

En effet, les exportations de biens se seraient améliorées de 11% au troisième trimestre 2017, après s’être repliées de 1,6% un an plus tôt. La bonne performance des ventes extérieures des produits agricoles et agro-alimentaires (agrumes, pastèques et melons, conserves de légumes) aurait été favorisée par une offre agricole relativement abondante et une demande extérieure plus soutenue, relève la note.

L’orientation favorable de la demande extérieure aurait, également, profité aux secteurs de la confection, de l’aéronautique et de l’automobile, souligne le HCP, ajoutant que le secteur phosphatier aurait continué à bénéficier d'une demande soutenue émanant des pays de l’Afrique subsaharienne et de l'Amérique latine.

Les importations se seraient, quant à elles, tempérées pour le deuxième trimestre consécutif, affichant un accroissement de 2,2% lors de la même période.

Ce ralentissement trouve son origine dans le recul des importations hors énergie, en particulier celles des biens de consommation (voitures de tourisme, médicaments), des produits alimentaires (repli de la facture céréalière) et des demi-produits (produits chimiques), explique le HCP.

 

 

Croissance du PIB
Partage RéSEAUX SOCIAUX