Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Mercredi 07 Mars 2018 - Par Finances News

«L’Ambassade du Maroc à Abidjan veille au suivi des conventions signées»

 

Abdelmalek Kettani, Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, assure que,  conformément aux instructions royales, ses services veille à l’aboutissement des nombreuses conventions signées entre les deux pays.

 

 

Finances News Hebdo : La Côte d’Ivoire occupe une place de choix dans la coopération sud-sud, puisque Rabat et Abidjan entretiennent un partenariat exemplaire. Dans ce sens, quels sont les projets structurants de ce partenariat, sachant que des conventions couvrant plusieurs domaines sont conclues régulièrement ?

 

Abdelmalek Kettani : Le partenariat avec la Côte d’Ivoire est excellent à tous les niveaux depuis des décennies, mais il est à noter qu’il a connu une accélération remarquable depuis la première visite de Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, en 2013 quand Il a affirmé dans un discours historique à Abidjan, que «l’Afrique doit faire confiance à l’Afrique».

Depuis, plusieurs autres visites Royales, couronnées de succès, se sont succédées, et lors de chacune d’entre elles, de multiples conventions ont été signées devant Sa Majesté le Roi et Son Excellence le Président Ouattara.

Ces conventions couvrent des domaines divers, économiques, sociaux, culturels, collaboration sécuritaire, ainsi que des projets d’infrastructures importants, dont le plus emblématique est le projet de réhabilitation de la Baie de Cocody.

C’est l’ensemble de ces conventions qui structurent la relation exceptionnelle entre nos deux pays et que nous veillons à voir aboutir dans les délais impartis conformément aux Hautes Instructions de notre Souverain.

 

 

F.N.H. : Comment s’opère le suivi de leur exécution sur le terrain ?

 

A. K. : Les services de l’Ambassade et moi-même veillons, comme je l’ai dit, au suivi régulier des différentes conventions et, si c’est nécessaire, des visites de chantier sur le terrain sont effectuées régulièrement pour nous rendre compte de l’avancement des travaux, mais aussi pour intervenir, le cas échéant, auprès des parties prenantes pour nous enquérir des difficultés éventuelles et tenter d’y remédier.

On se félicite aussi du fait que les entreprises nationales investissant en Côte d’Ivoire nous sollicitent également régulièrement pour exposer les différentes problématiques auxquelles elles font face, et nous intervenons, selon les besoins et l’opportunité, pour les assister, autant que possible, à mener leurs opérations dans les meilleures conditions.

La Côte d’Ivoire étant un poste à vocation éminemment économique, les services de l’Ambassade sont disposés à accompagner les investisseurs marocains dans leurs démarches et les assister selon les besoins et les possibilités.

 

 

F.N.H. : Dans quelle mesure le retour du Maroc au sein de l’UA concourt-il à renforcer ce partenariat ?

 

A. K. : Le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle est une étape marquante et déterminante dans l’histoire diplomatique de notre pays.

Bien avant cela, grâce à la Vision stratégique et clairvoyante de Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, prônant la coopération sud-sud mutuellement avantageuse, le Maroc est depuis des années engagé auprès des pays africains frères. En effet, Sa Majesté a effectué des dizaines de visites de travail et d’amitié, et a lancé de multiples projets d’importance qui ont obtenu l’adhésion des dirigeants et des populations qui perçoivent dorénavant, à juste titre, notre pays comme un modèle à suivre dans plusieurs domaines.

Ainsi, il me semble que l’adhésion à l’Union Africaine ne fera qu’accentuer cette dynamique à travers le continent avec les pays frères et amis, pour le plus grand bénéfice de tous les pays.

 

 

F.N.H. : Quel est le rôle de l’Ambassade dans le renforcement des liens entre les deux Etats ?

 

A. K. : Le rôle de l’Ambassade est primordial, car la mission diplomatique représente l’ensemble des institutions et organismes marocains et, à ce titre, elle joue un rôle central dans la communication avec les instances du pays d’accueil à tous les niveaux.

Ainsi, l’Ambassade est sollicitée en permanence, de part et d’autre, et se doit de faire passer des messages justes et clairs afin de faire avancer les dossiers et les questions qui lui sont soumis.

C’est de la richesse et de la qualité de l’ensemble de ces interactions positives et constructives, à tous les niveaux, tant du pays d’accueil que du pays d’origine, que se développe et se renforce la relation diplomatique.

Bien entendu, l’Ambassade joue également un rôle de veille important et se doit de signaler toutes les opportunités ou menaces qui peuvent avoir un impact sur la relation bilatérale actuelle ou à venir, dans une démarche proactive d’analyse stratégique.■

 

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX