Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 03 Aout 2017 - Par financenews

L’Agence du développement numérique définitivement adoptée

 

 

C’est fait ! La très attendue Agence de développement du numérique en a terminé avec le circuit législatif. Le Parlement a en effet définitivement adopté le projet de Loi 61-16 portant création de cette Agence. Celle-ci assurera un rôle central dans la stratégie Maroc Digital 2020, élaborée par les équipes du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, et présentée par Moulay Hafid Elalamy devant le Roi Mohammed VI en juin 2016.

Othman El Ferdaous, secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, s’est félicité de la création de cette Agence. Il estime qu’elle jouera un rôle crucial, non seulement en termes de développement d’une économie numérique, mais également sur les plans sociétal et culturel.

L’Agence aura son siège à Rabat et aura la possibilité d’ouvrir des bureaux régionaux, précise le secrétaire d’Etat. Elle sera en charge du développement des investissements dans le domaine de l’économie numérique. Elle proposera au gouvernement des orientations générales à suivre en matière de développement de l’économie numérique. Elle aura également pour missions d’encourager la recherche dans le domaine du digitale, de concevoir et de mettre en œuvre des projets pour l’administration électronique, développer des prestations numériques dans le cadre du programme e-gouvernement, fournir l’expérience requise pour les acteurs dans le domaine de l’économie numérique en vue de consolider leurs capacités concurrentielles, tout en contribuant à l’encouragement et au développement de l’initiative et de l’activité entrepreneuriale dans le domaine du digital. L’Agence produira par ailleurs un rapport annuel sur le développement du numérique au Maroc.

 

Conseil d’administration

 

Sur le plan de la gouvernance, l’Agence de développement du numérique sera chapeauté par un Conseil d’administration composé de représentants des secteurs publics et privés. On y retrouvera l’ANRT (Agence nationale de régulation des télécoms), l’ANPME (Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises), l’AMDIE (Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations), le président de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d'industrie et de services, un représentant de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc), ainsi que Barid Al-Maghrib.

Le Conseil d’administration sera complété par 4 personnalités désignées par le Chef de gouvernement, sur proposition du ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique. L’Agence pourra aussi recruter par contrats des experts dans le cadre de missions bien précises.

Sur le plan du contrôle, l’Agence  sera soumise à un contrôle financier a posteriori de l’État, exercé par une commission d’experts et par un comptable désignés par le ministre des finances.

L’Agence de développement du numérique sera opérationnelle dans les semaines qui suivront la publication de la loi 61-16 au Bulletin Officiel assure O. EL Ferdaous.

 

 

 

 

Digital
Partage RéSEAUX SOCIAUX