Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

La Place Jamaa El Fna abritera le futur Musée du patrimoine immatériel

Vendredi 03 Mai 2019 - Par Finances News

Une convention de partenariat relative à la création et à la gestion du musée du patrimoine immatériel à la place Jamaa El Fna a été signée jeudi à Marrakech.

Cette convention, signée par le wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, le président du conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et le président de la Fondation nationale des Musées (FNM), Mehdi Qotbi, vise la mise en place d'un cadre de coopération et de partenariat pour la création et la gestion du musée du patrimoine immatériel dans l'ancien édifice de Bank Al-Maghrib situé à la Place Jamaa El Fna.

Elle s'inscrit dans le cadre de la promotion du capital matériel, spirituel et culturel de la cité ocre, classée patrimoine mondial de l'Humanité depuis 1985 par l'UNESCO, eu égard à l'héritage historique que recèle l'ancienne médina, à même de constituer un patrimoine civilisationnel, urbanistique et culturel des plus rayonnants, qui renforce la place de cette cité millénaire en tant que destination touristique mondiale.

Elle intervient aussi dans le sillage de la mise en œuvre des projets de la convention-cadre relative au programme "Marrakech, cité du renouveau permanent", signée devant le Roi Mohammed VI en janvier 2014, notamment l'article qui stipule la réalisation du musée du patrimoine immatériel en tant que l'une des composantes de ce programme.

En vertu de cette convention, la Fondation nationale des Musées veillera à l'équipement du musée, à la gestion et à l'animation de son espace, tout en oeuvrant à l'enrichissement et à la valorisation du patrimoine immatériel.

Dans une déclaration à la MAP, M. Qotbi a indiqué que la création et la gestion du musée du patrimoine immatériel à la place Jamaa El Fna, proclamée patrimoine oral et immatériel de l'UNESCO en 2001, insufflera une nouvelle image à la ville de Marrakech, capitale de la culture africaine et cité des couleurs et de la vie, et renforcera sa place de choix ainsi que son rayonnement à l'échelle internationale.

La réalisation de ce musée, qui se veut un projet sociétal, permettra également de consolider l'attractivité de la cité ocre et de contribuer à attirer un plus grand nombre de visiteurs pour découvrir les atouts dont regorge la cité sur les plans artistique et culturel, a-t-il précisé.

M. Qotbi a, dans ce sens, mis en avant le rôle des musées d'histoire dans l'attraction des touristes marocains et étrangers, citant à titre exemple certaines structures muséales dont jouit la ville de Marrakech, notamment le musée Dar Si Saïd, qui a accueilli près de 125.000 visiteurs depuis juin dernier, et le musée Dar El Bacha (75.000 visiteurs depuis septembre 2018).

Outre la wilaya de la région de Marrakech-Safi, le conseil communal de Marrakech et la FNM, Bank Al-Maghrib et la Direction régionale de la culture à Marrakech sont aussi parties prenantes à cette convention.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX