Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Dimanche 08 Juillet 2018 - Par Finances News

Récap de la semaine : Volatilité extrême

 

En 9 semaines, l'indice Masi de la Bourse de Casablanca n'a connu qu'une seule période haussière : C'était la première semaine du mois de juin. 

 

Depuis la fin du premier trimestre, les opérateurs effectuent à chaque nouveau plus bas des achats à bon compte estimant qu'un rebond technique aura lieu, pour finalement se retrouver face à bas encore plus bas. Quelle frustration ! Les plus disciplinés quittent aussitôt leurs positions, provoquant à leur tour une accélération de la baisse. Une tendance que l'on remarque particulièrement sur le secteur immobilier. 

La période estivale apporte son lot de contraintes à cette spirale baissière. Car il sera difficile d'avoir des annonces concrètes sur le plan politique ou de la part des émetteurs pendant les semaines à venir - haute saison de vacances - pour relancer le marché. Le troisième trimestre file aussi vite que le marché baisse. 

L'immobilier profite de la rotation de cash 

Cette semaine, hormis l'extraordinaire baisse enregistrée mardi (-1,8% pour le Masi), le reste des séances était plutôt calme. L'immobilier en a profité pour retrouver quelques couleurs à l'image d'Addoha et Alliances qui récupèrent respectivement 4,16% et 5,14% cette semaine. En revanche, le secteur bancaire reste sous pression et alimente la volatilité. BMCI a par exemple perdu près d'un tiers de sa capitalisation boursière cette semaine. BMCE abandonne 6%, BCP près de 2% et Attijariwafa bank n'arrive pas à rebondir après 3 semaines de baisse. Elle perd 0,02% entre lundi et vendredi. Les cimentiers, Total Maroc ou encore Taqa et Sonasid ont également abandonné du terrain. En somme, l'immobilier a été le grand gagnant de la rotation sectorielle de cash depuis le fameux saut dans le vide du marché mardi. Il faut maintenant confirmer... 

Graphiquement, le marché demeure sous pression depuis le passage sous 12.100 points. En revanche, l'on note que la volatilité, mesurée par l'écart entre les bandes de bollinger, atteint un sommet de 52 semaines. La dernière fois que le marché se trouvait sur un extrême de volatilité similaire, il a latéralisé pendant 15 séances pour résorber sa nervosité. C'est sans doute le seul élément technique de consolation pour les haussiers. Les indicateurs de tendance, eux, restent baissiers à court, moyen et long terme. Les résistances à proximité se trouvent à 11.860 points puis à 12.100 points. Les niveaux de soutien potentiels à 11.500 points puis à 11.200 points. 


 


Les 5 plus lus cette semaine : 

 

par Boursenews

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX