Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Jeudi 21 Septembre 2017 - Par financenews

HPS : des réalisations au beau fixe

 

Le Groupe HPS achève le premier semestre de l’année au beau fixe. La société technologique a enregistré une forte croissance, avec une progression de son produit d’exploitation de 26% par rapport au 1er semestre 2016, pour atteindre 296 MDH à fin juin 2017.

 

L’évolution du produit d’exploitation résulte essentiellement de la croissance continue de l’activité Solutions à plus de 19%. La part des revenus récurrents représente 66% des revenus de cette activité historique du Groupe, renforçant ainsi la rentabilité future de la société.

Pour sa part, l’activité Services a pu maintenir un niveau équivalent à celui de 2016, malgré un contexte marqué par un climat de confiance mitigé sur le marché IT français.

Bien qu’il n’existe pas de base comparable (l’activité n’a effectivement démarré qu’en juillet 2016), le management estime que l’activité Processing, à travers sa filiale HPS Switch, commence déjà à porter ses fruits. Le Processing a contribué à hauteur de 13% au revenu du premier semestre. La progression de l’activité a été portée par l’évolution des transactions de paiement au Maroc, de l’ordre de 25% par rapport au 1er semestre 2016.

«Le lancement du paiement mobile au Maroc permettra d’accélérer l’activité Switching», indique Mohamed Horani, PDG du Groupe. Et d’ajouter que «les nouveaux clients sont déjà opérationnels et la migration vers la nouvelle plateforme se fera au plus tard la fin d’année».

Par ailleurs, les frais de migration et de réalisation de la plateforme Switching s’élèvent à plus de 15 millions de DH. Pour ce qui est des prévisions, HPS table sur les mêmes niveaux du premier semestre.

Les autres agrégats financiers sont également en hausse, le résultat d'exploitation ayant atteint 41 MDH, en progression de 30% par rapport à juin 2016.

La marge opérationnelle s'est chiffrée à 15,4% au terme du semestre. Le résultat net consolidé s'établit à 30 MDH, en progression de 14,6%, soit un taux de marge nette de 11,2%.

Le cash-flow opérationnel s'affiche à 25,9 MDH à fin juin 2017 et le Backlog du Groupe ressort en hausse de 18%, remontant à 410 MDH, contre 347 MDH en juin 2016.

 

Les technologies disruptives ? «Une grande opportunité»

 

Pour Mohamed Horani, l’industrie monétique est aujourd’hui la plus touchée par la digitalisation. Elle ramène des innovations et des ruptures avec deux principaux enjeux, à savoir l’expérience-client et la monétisation des données. Cette dernière est facilitée par les progrès réalisés en matière de Big Data, explique le patron du Groupe.

«Cette reconfiguration est en train de bouleverser le marché et, pour nous, c’est une grande opportunité, car nous disposons du savoir-faire et de la souplesse. D’ailleurs, nous avons une équipe spécialement dédiée à la Blockchain et nous mettons 15% de nos revenus (HPS Solution) dans la R&D», fait savoir le dirigeant du Groupe. ■

 

 

Youssef Seddik

 

 

 

 

 

Bourse
Partage RéSEAUX SOCIAUX