Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Mercredi 06 Septembre 2017 - Par financenews

Caisse de compensation : pas de surchauffe sur le budget 2017

 

 

La charge de compensation devrait se limiter à 13,3 milliards de DH en 2017. C’est 1,3 milliards de DH de moins que ce qui a été budgétisé dans la Loi de Finances 2017.

 

 

La loi de finances 2017 a prévu une dotation budgétaire globale pour la compensation de l’ordre de 14,65 milliards de DH, visant à soutenir les prix à la consommation du gaz butane, du sucre et à financer les mesures d’accompagnement à l’ONEE principalement.

Selon la Caisse de compensation, cet objectif ne sera pas dépassé, puisque d’après les prévisions établies par la Caisse à la lumière des tendances de l’évolution des cours mondiaux du sucre et du gaz, la charge de compensation devrait avoisiner en 2017 un montant de 13,3 milliards de DH, en progression de 30% par rapport à 2016. L’année dernière, dans un contexte de prix des matières premières bas, la charge de compensation s’était ainsi limitée à 10,2 milliards de DH (voir tableau ci-dessous).

 

Evolution de la charge de compensation globale estimée

 

Au 31 Août 2017, le montant de la subvention alloué à la caisse de compensation a été de 10,15 milliards de DH, dont 1,2 milliards de DH alloués des fonds propres de la Caisse de Compensation, soit 69% de l’enveloppe globale de compensation : 2,95 milliards de DH pour la subvention du sucre +2% sur un an), et 7,2 milliards de DH (+60% sur un an) pour la subvention du gaz butane.

Par ailleurs, au 31 Août 2017, le montant des créances non encore payées et dues aux sociétés de gaz butane et de sucre est de 1,76 milliards de DH (gaz butane, 783 millions de DH pour le gaz butane ; 978 millions de DH pour le sucre).

Ces créances non payées représentent un peu plus qu’un mois de subvention pour le gaz butane, et de deux mois de subvention pour le sucre, indique la Caisse de compensation.

 

 

décompensation
Partage RéSEAUX SOCIAUX