Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Samedi 07 Octobre 2017 - Par financenews

BMCI : Forte expansion commerciale au premier semestre

 

BMCI a été active sur tous les fronts au premier semestre : banque de détail, haut de gamme, corporate... La banque a réussi à placer 5 Mds de dirhams de crédits en six mois. La baisse du coût du risque a contrebalancé celle de certains revenus, ce qui provoque au final une croissance à deux chiffres des bénéfices.

 

 

Le Groupe BMCI affiche une hausse de 34,1% de son RNPG au terme du premier semestre 2017, qui atteint 348 MDH. Cela dit, le PNB de la banque a reculé de 0,8% par rapport à juin 2016, se situant à 1,53 milliard de DH. Pour cause, des effets prix en raison d'un contexte défaborable des taux pour le secteur bancaire et la contraction des revenus des activités de marché après une année 2016 exceptionnelle pour la banque et le secteur. Par ailleurs, le coût du risque consolidé a diminué de 40,3% à fin juin 2017 pour s'établir à 198 MDH, reflétant les efforts de maîtrise et d'anticipation des risques de la banque, avec comme résultat la progression importante des bénéfices.

La baisse des prix a permis à la banque de placer d'importants encours de crédits. Ceux contractés par caisse ont augmenté de 5,4%, atteignant 51,1 milliards de DH en juin 2017, et les dépôts de la clientèle ressortent également en petite hausse de 1% pour atteindre 42,6 Mds de DH au terme de ce premier semestre. La banque affiche un ratio de transformation consolidé supérieur à 100%.

 

Une présence marquée sur le haut de gamme

 

Acquérir le caractère distinctif par l'usage. Faire honneur aux racines. C'est la lourde tâche des équipes de la banque privée de BMCI, filiale du leader français du haut de gamme par la taille des actifs et l'un des leaders mondiaux en la matière, BNP Paribas. BMCI est la seule banque marocaine qui fait, lors de chaque conférence de presse de présentation de ses résultats, un point sur l'activité banque privée, comme pour montrer que ce n'est pas du luxe, mais bel et bien du coeur de métier, de la banque au quotidien. Vendredi 29 septembre, Meryem Kabbaj, directrice banque privée de BMCI, est revenue sur les réalisations de ses équipes pendant le semestre. Elle a annoncé 8 Mds de dirhams d'actifs financiers sous gestion pour les 1.400 clients haut de gamme de la banque. Le ticket d'entrée pour accéder à ce type de services est de 2 MDH, dans la moyenne du marché. Mais pour drainer plus de clients, BMCI a lancé «l'anti-chambre» de sa banque privée. Il s'agit d'un service «Priority Banking» qui permet à des clients à hauts revenus, mais qui n'ont pas encore suffisamment d'avoirs financiers, d'être accompagnés sur leurs projets et de bénéficier d'un check-up complet et régulier de leur situation financière. Sur ce segment intermédiaire, Kabbaj a annoncé qu'un millier de clients bénéficient déjà de ce nouveau service.

 

Cross-selling et synergies

 

La banque cherche également à créer plus de synergies entre son pôle banque privée et l'activité corporate. Cette dernière connaît d'ailleurs un chamboulement discret, mais résolument en marche : certains centres d'affaires à Casablanca ont été regroupés dans le but de s'aligner au nouveau découpage administratif de la ville. La banque en a profité pour revoir «l'immobilier et l'architecture» des nouveaux centres, aux standards de BNP Paribas.

Mais la principale avancée est que ces centres d'affaires nouvelle génération regroupent des équipes polyvalentes dans le commerce extérieur, le cash management, la finance participative ou encore la banque privée. L'idée est de développer le Cross-selling qui s'annonce comme une véritable mode pour le secteur bancaire au Maroc. Une manière de tirer les commissions bancaires vers le haut dans un contexte de taux bas. Une série d'innovations donc et des résultats concrets. La banque a en effet fortement augmenté ses parts de marché au premier semestre 2017, avec des encours en hausse sur toutes les catégories de crédit. Cela va de 7% pour les crédits à l'équipement à 21% pour la consommation, en passant par 11% dans le leasing, au-dessus des moyennes du marché. La banque a placé 5 Mds de dirhams de crédits durant le premier semestre de l'année. ■

 


BMCI Najmah annoncée pour le quatrième trimestre 2017

Le management de BMCI a annoncé que sa fenêtre participative sera lancée au quatrième trimestre 2017. Rappelons que BMCI a reçu son agrément début janvier 2017 pour créer une fenêtre participative. La banque opérera sous la marque Najmah qu'utilise sa maison-mère, BNP Paribas, depuis plusieurs années dans d'autres régions du monde pour ce type d'activité. Selon le management, les derniers chantiers fonctionnels sont en cours de finalisation. Il s'agit en l'occurence de l'aménagement des «corners» au niveau des agences dans les grandes villes et l'élaboration des processus relatifs à «la banque au quotidien» et à quelques «produits de financement», que va lancer la banque au démarrage. La formation des collaborateurs est également en cours. Rappelons également que la Banque centrale limite le volume de l’encours des financements participatifs accordés par les fenêtres participatives à 10% du total des financements de la banque. Au démarrage, le réseau de fenêtres islamiques ne pourra être supérieur à 4% du total des agences. Ce taux sera porté à 6% fin 2018, 8% après 2019 et 10% à partir de 2021.

 

 

A. Hlimi

 

BMCI
Partage RéSEAUX SOCIAUX