Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 13 Octobre 2017 - Par financenews

Banque participative : Société générale dévoile ses ambitions

 

En activité depuis un mois, la fenêtre participative de Société Générale, Dar Al-Amane, a été officiellement présentée à la presse le 11 octobre. Un modèle hybride que le management justifie par la recherche de crédibilité. C'est la troisième banque participative à officialiser le démarrage de son activité.

 

 

Dar Al-Amane, la fenêtre participative de Société Générale, a obtenu l'agrément de Bank Al-Maghrib le 17 avril dernier. «Cette décision a été publiée le 18 mai au Bulletin officiel et, depuis cette date, nous sommes mobilisés pour le démarrage de la fenêtre. C'est ainsi que notre premier point de vente a ouvert le 18 septembre», explique d'emblée Hounaida Boukhari, directrice de Dar Al-Amane.

Les échos sont plutôt bons, à en croire le management. Quelques «centaines» de comptes ont été ouverts depuis le lancement. Pourtant, la banque n'avait pas encore communiqué sur son offre. D'ailleurs, le plus grand facteur de différenciation de Dar Al-Amane sera la forme même de la fenêtre.

 

Avantage compétitif psychologique

 

Pour sa fenêtre participative, la banque a choisi un modèle hybride unique sur le marché, et tant pis si cela coûte plus cher. Il s'agit d'agences propres et non de «corners» au sein des agences traditionnelles de la banque, comme c'est le cas pour les deux autres banques ayant choisi le modèle fenêtre.

Mohammed Tahri, Directeur général et membre du Directoire, explique ce choix : «Nous avons lancé une étude de marché pour mesurer l'appétit des Marocains à la finance participative. Nous avons conclu qu'il y a une attente particulière par rapport à l'étanchéité. Etre dans une agence mixte peut créer de la confusion. Ainsi, en lançant des agences propres, notre client sait que dans l'agence qu'il visite nous ne faisons que de la finance participative. Cela apporte plus de crédibilité».

 

40 agences à terme

 

Limitée par la circulaire de la Banque centrale qui empêche le réseau de fenêtres participatives de dépasser 10% du total des agences des banques, Société Générale compte démarrer avec une douzaine d'agences dans l'immédiat, puis passer à 20 agences en 2018, avant d'atteindre 40 agences en 2020. La fenêtre est dotée de 100 MDH de capitaux propres. ■

 

  1. Hlimi

 


A lire sur le même sujet : Société générale dévoile ses projets dans la banque participative


 

 

finance participative
Partage RéSEAUX SOCIAUX