Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Lundi 16 Avril 2018 - Par Finances News

Assurances : les ambitions d’Atlanta dans la branche auto (entretien)

Jalal Benchekroun, DG délégué d'Atlanta Assurances


 

- En 2018, le marché des assurances de la branche auto maintiendrait un niveau de croissance de 6%.

- Une hausse des prix est envisageable pour contrecarrer la hausse de la sinistralité

- Le point avec Jalal Benchekroun, Directeur général délégué de la compagnie.

 

 

Finances News Hebdo : Comment décrivez-vous l’évolution de l’assurance automobile en 2018 pour le marché ?

 

Jalal Benchekroun : Le chiffre d’affaires des assurances automobile a dépassé pour la première fois la barre des 10 milliards de DH pour se situer à fin décembre 2017 à 10,5 milliards de DH et représenter ainsi plus de 50% du chiffre d’affaires marché en assurances non-Vie. Cette performance est le résultat d’une évolution continue qui avoisine les 6% en moyenne sur les 5 dernières années.

En 2018, je pense que le marché maintiendrait un niveau de croissance de 6%, voire un peu plus, et ce compte tenu d’un certain nombre de facteurs, dont deux importants à mon sens.

Le premier concerne les ventes des véhicules neufs qui repartiront à la hausse à l’occasion du salon de l’automobile. En effet, je pense que la contre-performance des ventes au 1er trimestre n’est que temporaire, puisque les consommateurs attendent les bonnes affaires à saisir pendant et après le salon.

Deuxièmement, le niveau de sinistralité de la branche automobile a atteint un tel niveau, notamment concernant les sinistres matériels, que les compagnies d’assurances ne peuvent plus continuer à proposer les mêmes conditions tarifaires. Une hausse des prix est à mon sens très envisageable, voire même nécessaire pour maintenir l’équilibre de cette branche importante pour le marché marocain des assurances. Ceci permettrait également aux compagnies de continuer à proposer plus de services et d’innovation aux consommateurs.

 

 

F.N.H. : L’assurance automobile représente le 1/3 du chiffre d’affaires non-Vie d’Atlanta. Est-ce une stratégie volontariste pour contrecarrer la sinistralité flagrante de cette branche ? Comptez-vous maintenir ce ratio à l'avenir ?

 

J. B. : Effectivement, le chiffre d’affaires automobile ne représente que 661 millions de DH chez Atlanta représentant ainsi près de 36% de notre chiffre d’affaires non-Vie (contre plus de 50% pour le marché).

Je ne peux pas dire qu’il s’agit d’une stratégie volontariste. Au contraire, nous continuons à œuvrer pour augmenter notre part de marché sur cette branche et par la même occasion augmenter sa contribution dans notre chiffre d’affaires non-Vie. Il est à noter à ce niveau que la part de l’automobile dans notre chiffre d’affaires non-Vie n’était que de 34% en 2014, soit un gain de 200 points de base en 3 ans. Par ailleurs, nous réalisons une croissance à deux chiffres sur cette branche depuis trois ans. Enfin, nous avons gagné 140 points de base en parts de marché, en passant de 5,34% à 6,76% entre 2014 et 2017.

Toutefois, puisque nous avons une bonne position sur les autres assurances non-Vie, notamment les assurances Santé et Accidents de travail, qui connaissent aussi une croissance intéressante, la part de l’automobile dans notre chiffre d’affaires reste loin de la moyenne du marché. Ceci nous donne à la fois des marges de croissance importantes (nous tablons sur une contribution de l’automobile à hauteur de 40% à l’horizon 2020) et une envie de faire encore plus pour innover, créer plus de services et de proximité vis-à-vis de nos clients et nos partenaires agents et courtiers.

 

 

F.N.H. : La digitalisation, la reconnaissance, la confiance de l’assuré et le bonheur sont autant d'éléments de votre positionnement. Quel bilan faites-vous des actions réalisées ? Quelles actions envisagez-vous pour consolider ce positionnement ?

 

J. B. : Vous avez bien résumé les principaux axes de notre plan stratégique 2015-2017, qui avait pour slogan «Atlanta : Entreprise connectée» et pour objectif, la contribution au bonheur des assurés.

Pour cela, la compagnie a déroulé un plan d’actions ambitieux et la mobilisation de l’ensemble des ressources (capital humain, réseau de distribution, management, etc.) et cela a abouti aux résultats que vous avez vus et qui ont même dépassé les objectifs du plan 2015-2017 en termes de croissance de chiffre d’affaires, de gain de parts de marché, de résultat net et de position de la compagnie (notoriété, image, etc.).

Pour le nouveau plan stratégique 2018-2020, l’objectif est de consolider ce nouveau positionnement en travaillant sur l’innovation et les services au client. Cette innovation porte naturellement sur tout ce qui est digital et nouvelles technologies, mais pas seulement. L’ensemble des ressources de la compagnie est mobilisé pour innover également au niveau des process, des produits et services, de la relation avec le client, etc.

L’objectif final est la satisfaction du client et pour ce faire, toutes les actions permettant d’atteindre cet objectif sont les bienvenues. C’est pour cela que le nouveau plan stratégique a pour slogan «l’Innovation au service des clients». ■

 

 

 

Atlanta Assurance
Partage RéSEAUX SOCIAUX