Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Lundi 17 Juillet 2017 - Par financenews

Agroalimentaire : Crédit agricole du Maroc dégaine le chéquier

 

La banque verte lance huit packs dédiés à huit filières à fort potentiel de développement.

 

 

Pour accompagner le contrat-programme signé par le gouvernement et les opérateurs de l'agroalimentaire et développer l'activité au cours de la période 2017-2020, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a lancé 8 packs de financement dédiés à huit filières.

Il s'agit des industries de valorisation des agrumes et des légumes frais, des produits transformés, de l'huile d'olive, du lait, des viandes, de la biscuiterie-chocolaterie, confiserie et enfin des pâtes et des couscous.

Les conventions signées dans le cadre de ce contrat-programme devraient générer un investissement de 12 milliards de DH, dont 4 milliards de DH débloqués par l'Etat sous forme de subventions. Les projets devraient créer 30.000 emplois et générer 14 milliards de DH de valeur ajoutée.

«Le Plan Maroc Vert travaille aussi bien dans l'amont agricole que dans l'aval. Nous avons besoin de stations de conditionnement, d'abattoirs et d'unités de transformation pour répondre aux besoins des marchés nationaux ou internationaux. Le contrat-programme lancé au profit de l'agroalimentaire permettra à toute la chaîne de valeur de se concrétiser dans les meilleures conditions possibles», souligne Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et du Développement rural.

Globalement, l'offre de GCAM se distingue par une approche d'accompagnement de toutes les filières concernées, selon leurs spécificités. Les montants de crédit, durées et différés d'amortissement sont en adéquation avec la nature et la rentabilité prévisionnelle des investissements. Les packs englobent des financements adaptés pour l'approvisionnement en matières premières agricoles. Des formules de crédit moyen et long terme sont conçues pour le renforcement des moyens logistiques (locaux d'entreprise, matériel roulant et divers équipements).

«Nous voulons renforcer notre rôle dans l'agrobusiness où nous avons une présence historique et un savoir-faire important. A travers notre initiative, nous voulons rapprocher les centres de décision de la banque du terrain. Le but est de faciliter les procédures et de réduire les délais pour débloquer les financements», explique Tariq Sijilmassi, président du GCAM.

Les packs lancés par la banque verte regroupent des offres innovantes, comme les lignes d'avance sur marchandises avant récolte. L'offre prévoit également des lignes de fonctionnement répondant aux besoins de trésorerie et un produit intégrant les nouvelles technologies dans le processus de production. «C'est un contrat-programme structurant qui devrait donner une nouvelle impulsion au secteur agroalimentaire. Il se donne les moyens pour renforcer l'intégration entre l'amont et l'aval agricole. Il permettra à GCAM de réaffirmer son soutien au PMV, qui va célébrer dans quelques mois son 10ème anniversaire», affirme Ahmed Ouayach, président de la Confédération marocaine de l'agriculture (Comader).

Au programme figurent également des services performants pour les exportations à l'international et des avances sur les subventions d'exportation.

Par ailleurs, les packs assurent un accompagnement des processus de normalisation, de labellisation et de certification par des financements annuels adaptés (coût de l'audit et frais de mise œuvre des recommandations).■

 

Par C. jaidani

 

 

Crédit agricole du Maroc Agriculture
Partage RéSEAUX SOCIAUX