Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 23 Mars 2018 - Par Finances News

Auto Hall reste confiant

 

- Au terme de l’année 2017, le spécialiste de la commercialisation du matériel roulant, Auto Hall, a affiché des performances commerciales et financières mitigées.

- Le management reste optimiste sur le long terme.

 

 

Auto Hall a bouclé l’année 2017 avec un chiffre d’affaires consolidé de 5 Mds de DH, en ligne avec celui de l’année passée.

Le bénéfice net consolidé s’établit à 167 MDH contre 192 MDH en 2016, impacté par l'évolution des taux de change pour un montant de 55 MDH, explique le management.

«Nous importons 90% de nos achats. La vigueur de l’Euro (+5%) a très fortement impacté nos résultats cette année», explique Abderrahim Bachiri, directeur administratif et financier d'Auto Hall.

Les actionnaires du Groupe auront droit à un dividende de 3,5 DH par action contre 6 DH l’année passée. Il faut dire que le rendement en 2016 a été bonifié par un super dividende de 2,5 DH par action. Or, pour le président du Groupe Abdellatif Guerraoui, ses actionnaires sont plutôt intéressés par le développement de la société. 

«Nos actionnaires préfèrent le développement qu’au dividende. Ils portent un intérêt pour l’investissement à long-terme, même si celui-ci est difficile à amortir», assure-t-il. Et d'ajouter : «C’est un choix du Conseil d’Administration».

 

Opel rapportera 300 millions de DH en 2018

 

Au niveau des performances commerciales, le Groupe a globalement consolidé ses parts de marché. Quoique sur le segment de la voiture particulière (marques Ford, Nissan et Mitsubishi), l’on dénote une baisse des ventes de l’ordre de 10%, passant de 21.239 véhicules écoulés en 2016 à 19.086 unités vendues en 2017.

Sur ce point, le top management estime que c’est à la fois dû à la nouvelle politique du constructeur Ford, recentrée sur les véhicules industriels, et à la concurrence.

Pour pallier cette baisse, Auto Hall va jouer la carte Opel qui, selon les estimations du nouveau directeur de la marque, contribuera à hauteur 300 MDH au total des ventes (du 1er avril au 31 décembre 2018), avec une prévision part de marché de 5% à l’horizon 2023.

Hormis cette nouvelle marque, le management annonce que la nouvelle Ford Fiesta débarquera bientôt, avec de nouvelles offres (contrat de maintenance Ford Protect...).

Pour 2018, le management indique que l'activité du marché se maintiendra sur les mêmes niveaux. Toutefois, sur le long terme, les dirigeants estiment qu’il y a un potentiel de croissance.

«Le potentiel de développement à long terme est là. Nous travaillons dans un marché qui croît et nous croyons en la croissance du marché», affirme Abdellatif Guerraoui. ■

 

Y.S

 

 

Automobile
Partage RéSEAUX SOCIAUX