Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×
Vendredi 21 Avril 2017 - Par financenews

La charge de compensation en hausse de 86,8% au premier trimestre

Alors que la polémique enfle sur la décompensation du gaz butane, la Trésorerie générale du Royaume (TGR) nous apprend aujourd'hui qu'à fin mars 2017, les émissions de dépenses au titre de la compensation ont été de 2,4 Mds de dirhams contre  1,3 Mds à fin mars 2016, en augmentation de 86,8%. Ce chiffre ne représente toutefois que 17% du budget prévisionnel de compensation pour 2017 estimé à 14,65 Mds de dirhams.  

La TGR nous apprend également que la situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 4,4 Mds de dirhams à fin mars 2017, contre un déficit budgétaire de 11,2 Mds un an auparavant, soit une nette amélioration de 60%. Au niveau des recettes, la TGR annonce une augmentation des recettes ordinaires de 9% provenant de la hausse des recettes douanières de 3,6%, de la TVA à l'importation de 6,5% ou encore de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques de 9%, de l'IS (+19,7%) et de l'IR (+5,3%).

 

Au niveau des dépenses, le taux d’engagement global des dépenses est de 34% et le taux d’émission sur engagements atteint 67%, contre respectivement 38% et 66% un an auparavant. Les dépenses ordinaires émises sont en hausse de 1,2%, en raison de l’augmentation de 86,8% des émissions de la compensation citées plus haut et de 0,1% des dépenses de biens et services, due à la stagnation des dépenses de personnel et à la hausse de 0,2% des autres dépenses de biens et services, et de la diminution de 7,7% des charges en intérêts de la dette.

Pour leur part, les dépenses d’investissement émises sont en augmentation de 3,7%, passant de 20,3 Mds de dirhams à fin mars 2016 à 21,1 Mds à fin mars 2017, en raison de la hausse de 1% des dépenses des ministères et de 6,1% des charges communes, tout cela en absence de gouvernement durant cette période. 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX